Au Tuc de Parros

Publié le 9 Janvier 2013

Malgré la présence du grand domaine skiable de Baqueira Beret, le Tuc de Parros est une destination idéale relativement sauvage à condition de choisir sa journée. Pour agrémenter cette très belle balade, nous sommes passés par le Cap des Closos où le cheminement par une belle forêt de pins à crochets est très agréable. Le Cap des Closos est à lui seul un but de randonnée car il offre de très belle vue. Il est intéressant de poursuivre vers le Tuc de Parros qui offre un panorama encore plus ouvert. Un retour par le joli vallon de Parros permet de réaliser une belle boucle.

1250m de dénivelé pour 6 heures 30 pauses comprises.

 

 

101 8355Vers le Tuc de Ratera et la Punta Alta.

101 8364Le Comaloforno et le Besiberri Nord se dévoilent.

101_8372.JPGVers le Tuc de Parros.

101_8377.JPGEt voilà le toit des Pyrénées depuis le Cap des Closos.

101_8382.JPGJeu d'ombres et de lumières vers le Coth des Closos.

101_8389.JPGDe belles corniches ourlent l'antécime du Tuc de Parros.101_8394.JPGLes corniches de neige ornent la crête de Parros.

101_8396.JPGLe seigneur du Couserans en impose.

101_8398.JPGLa visibilité est excellente et le Vignemale fait une belle apparition entre le pic d'Aret et le Campbielh.

101_8400.JPGUn autre monument pyrénéen, Les Posets.

101_8403.JPGLes 3000 du Luchonnais. On reconnaît la longue échine du Perdiguère.

101_8404.JPGBarlonguère et Valier, autres géants du Couserans.

101_8407.JPGVers le Mail de Bulard.

101_8408.JPGVers les Encantats.

101_8399.JPGPanorama Sud Ouest depuis le Tuc de Parros.

101_8416.JPGIl est temps de descendre sous le regard bienveillant du Besiberri Nord.

101_8421.JPGLes belles combes du vallon de Parros.

101_8430.JPGVallon de Parros.

101_8433.JPGEntre les pins à crochets, le Tuc des Cardigassos.

101_8435.JPGDans la belle forêt de Parros, le Pic de Barlonguère se dresse au dessus du Val de Montgarri.

Rédigé par randonnees-pyreneenes.over-blog.com

Publié dans #Val d'Aran - Encantats

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article